0262 48 35 12

La vision de La Réunion dans 30 ans

L’Île de La Réunion, terre ultramarine unique, rassemble sur un même territoire des anciennes et des nouvelles générations qui ensemble construisent La Réunion de demain… Ce projet porté par des étudiants de l’École de Gestion & de Commerce de La Réunion, lors de la cérémonie d’inauguration du nouvel espace entrepreneuriat de la Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion, le 18 novembre dernier, expose leurs opinions sur l’avenir de l’île dans 30 ans. Une mise en perspective faite par l’angle de vue de la génération actuelle, en 2019.

VISION DU TOURISME RÉUNIONNAIS

Le tourisme, enjeu économique majeur à la Réunion est le premier sujet sur lequel Jérôme, Anne-Laure et Lisa se sont penchés.

Avec pour objectif de trouver des solutions pour soutenir la croissance touristique de l’Île, les étudiants de l’EGC ont souhaité mettre en avant l’importance des innovations technologiques dans ce secteur.

« Une flotte aérienne avec une autonomie 100% électrique »
Jérôme

En effet, pour Jérôme, étudiant de 3ème année « C’est l’un des facteurs clés de succès pour la croissance de notre tourisme ».
Se préparer à l’orientation écologique dans le secteur du transport aéronautique ? C’est capital pour Jérôme.
En effet, accueillir des avions 100% électriques permettrait de redorer les valeurs éco-touristiques de l’île.

Le secteur aéronautique se mobilise déjà sur le sujet. À l’instar de la marque commerciale EasyJet, qui a pour objectif de mettre en place des propulseurs électriques sur ses avions dans 10 à 20 ans, ou encore le constructeur Français Airbus en collaboration avec les marques Siemens & Rolls Royce qui travaillent sur le développement d’avions électriques.

 

« Sublimez votre séjour grâce aux lunettes HIGH-TECH »
Lisa

Lisa, étudiante en 1ère année, aussi s’est penchée sur le sujet pour répondre à la requête : comment révolutionner le tourisme ? Quelles innovations pourraient voir le jour à La Réunion ? Comment dynamiser et comment pourrions- nous promouvoir les richesses cachées de notre Île ?

Pour Lisa, ce serait grâce à une paire de lunettes HIGH TECH, dotée de fonctionnalités numériques ludiques et pédagogiques.
Associer le rêve à la réalité, telle est sa volonté !

Immortaliser un moment depuis ces lunettes ou détecter les espèces de notre île et obtenir des données informatives directement sur les écrans de nos lunettes ?
Ce serait révolutionnaire !

 

« Explorons La Réunion en sous-marin »
Anne-Laure

Enfin pour Anne-Laure, étudiante en 3ème année, c’est sous l’eau que l’innovation devrait avoir lieu. Découvrir la richesse des fonds marins de l’île grâce à un SOUS-MARIN. Et sa vision de La Réunion de demain, ne s’arrête pas là.

Et pourquoi pas, imaginer un hôtel immergé dans son intégralité, vingt mille lieues sous les mers ? Un hôtel tout simplement sous-marin et 100% alimenté par l’énergie hydraulique ? Pour Anne-Laure, « ce projet serait un atout pour La Réunion et permettrait d’accroître le nombre d’activités touristiques orientées mer ».

VISION DE L’ÉCONOMIE RÉUNIONNAISE

« Notre île 100% autonome énergiquement »
Jean-Yann

Jean-Yann porte l’espoir que La Réunion « d’ici 30 ans soit la 1ère île du bassin Océan Indien à atteindre les 100% d’autonomie énergétique. »

Pour lui, l’enjeu économique majeur réside dans l’appui et le soutien en Recherche et Développement des énergies propres, avec l’accent mis sur l’énergie marine, le biogaz, et le mix énergétique. C’est un secteur en nette croissance qui favoriserait sans précédent la création d’emplois. Jean-Yann voit ainsi se créer sur le long terme « une industrie économique durable et l’espoir d’exporter le savoir-faire réunionnais à l’international. »

 

« Une économie durable et solidaire grâce à une monnaie locale »
Samuel

Samuel, étudiant en 3ème année, défend l’idée d’une monnaie locale complémentaire à l’euro. En effet, la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire a donné une base légale aux monnaies locales complémentaires.

Les enjeux sont multiples et pour Samuel la création de cette monnaie locale complémentaire pourrait être une solution pour « permettre le développement de projets solidaires, pour renforcer l’économie locale en favorisant le commerce et la production de proximité, et enfin pérenniser le lien social. »

Nous remercions, Jérôme, Anne-Laure, Lisa, Jean-Yann et Samuel d’avoir accepté de partager leurs visions de La Réunion de demain !
L’EGC soutient les initiatives entrepreneuriales de ses étudiants et met tout en oeuvre pour que les étudiants puissent faire rayonner leurs idées.

Alors, rendez-vous dans 30 ans ….en l’an 2049 !