Présentation de l’EGC Business School de La Réunion

85%

de réussite
en 2023

95%

d’insertion
(emplois et études)

1245

diplômés
à l’EGC Business School
de La Réunion

L’EGC Business School de La Réunion est un établissement d’enseignement supérieur renommé, dédié à la formation en gestion, marketing et commerce.

Située au coeur de l’environnement économique et dynamique de l’île de La Réunion, notre école a été créée pour répondre aux besoins spécifiques de notre territoire et pour offrir un programme de formation aligné aux exigences du marché du travail actuel.

Nous préparons nos étudiants à devenir des professionnels compétents et polyvalents.

La mission de l’EGC Business School de La Réunion est de former des futurs cadres et des managers capables de relever les défis des entreprises dans un environnement en constante évolution. Notre école vise à développer les compétences professionnelles et personnelles de nos étudiants, tout en favorisant une perspective internationale et une ouverture globale sur le monde des affaires.

Une formation d’excellence reconnue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur

L’EGC Business School se distingue à La Réunion par son diplôme visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette accréditation atteste de l’excellence de notre formation, qui répond à des critères stricts en matière de pédagogie et d’insertion professionnelle. Le diplôme est également inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Ecole membre du 1er réseau de bachelors en France

L’EGC Business School de La Réunion bénéficie de la force de son réseau national, qui se positionne comme le premier réseau de Bachelors en France. Chaque service de chaque campus se réunit régulièrement selon sa thématique (international, pédagogie, communication, etc.) afin de constamment revoir sa formule pour qu’elle soit en phase avec les problématiques et les attentes des étudiants et du marché.

David BARTHE
Directeur Général – Réseau EGC Business School

« Créée il y a plus de 30 ans par les Chambres de Commerce et d’Industrie, l’EGC Business School est un acteur majeur des écoles de commerce post-bac… Le réseau possède une proximité avec les acteurs économiques et territoriaux locaux et une pédagogie toujours en lien avec la réalité terrain grâce à son réseau d’entreprises partenaires. Avec des valeurs fortes telles que la proximité, l’apprentissage par l’expérience, l’excellence et l’ouverture sur le monde professionnel et international, l’EGC Business School accompagne aussi ses étudiants dans le développement de leurs soft skills sur lesquels construire leur avenir professionnel et personnel. »

Vie étudiante

Au sein de l’école, il existe un Bureau des Étudiants (BDE) chargé de l’animation de la vie étudiante sur le campus de l’EGC Business School de La Réunion. Soirées, afterworks, bons plans… Des actions sont proposées tout au long de l’année afin de favoriser la cohésion entre nos jeunes.

Notre campus

  • Des salles de classe et des amphithéâtres équipés de technologies audiovisuelles pour faciliter l’enseignement interactif.
  • Des espaces de coworking pour encourager la collaboration et l’innovation.
  • Une cafétéria et un espace de restauration sur site proposant des repas équilibrés et variés.
  • Un laboratoire de fabrication (FABLAB) offrant l’accès à des outils et des technologies.
  • Un accès facile au campus : bien desservi par les transports en commun.
  • Au cœur d’une zone d’activités : salles de sport, centre commercial, divers commerces à proximité.

    L’EGC Réunion bénéficie du soutien du Fonds social Européen 2021-2027

    Le Fonds Social Européen (FSE) intervient dans le cadre de la politique de cohésion économique, sociale et territoriale. Il a pour vocation d’aider notamment les personnes à trouver des emplois de meilleure qualité et d’offrir des perspectives professionnelles plus équitables à tous les citoyens de l’Union européenne.

    Il intervient principalement sur les thématiques suivantes :

    • Améliorer les possibilités d’emploi, (par exemple la mobilité des étudiants et des demandeurs d’emploi)
    • Renforcer l’inclusion sociale et lutter contre la pauvreté,
    • Promouvoir l’éducation, l’acquisition de compétences et l’apprentissage tout au long de la vie,
    • Renforcer les capacités administratives.
    LE FSE EN QUELQUES CHIFFRES

    Chiffres clefs sur le bilan la programmation 2007-2013
    Sur la période 2007-2013, la France était dotée d’une enveloppe FSE de 4,5 milliards d’€ de FSE ; total sur la programmation précédente, 65 102 projets ont été soutenus par le FSE ;

    Ces projets ont bénéficié à 6,8 millions de participants dont notamment :
    – 49% de femmes, 33% de jeunes (âgés de 15 à 24 ans) et 12% de personnes handicapées ;
    – 60% de chômeurs (dont 25% de longue durée), 25% de travailleurs (salariés et actifs indépendants) et 11% d’inactifs ;
    – 68% de participants dont le plus haut diplôme obtenu était inférieur au bac (CAP/BEP ou inférieur) ;
    – 64% de « sorties positives » (participants accédant à un emploi à l’issue de leur participation, à une formation, création d’activité etc.) ont été recensées sur l’ensemble de la programmation précédente.

    Chiffres clefs pour la programmation 2014-2020 : 
    Sur 2014-2020, le FSE en France est doté d’une enveloppe de 6 milliards d’€ (soit 24% du total des fonds européens structurels d’investissement), dont 310 millions d’euros dédiés à l’initiative pour l’emploi des jeunes (adossés à 310 M€ de fonds IEJ).

    La nouvelle architecture de gestion du FSE se caractérise par une décentralisation partielle de la gestion du FSE aux Régions : les Conseil Régionaux gèrent 35% de l’enveloppe nationale et l’Etat les 65% restants.

    L’enveloppe du FSE est répartie entre 33 Programmes Opérationnels (PO) :
    – 2.9 milliards d’€ sont consacrés au PO national FSE Emploi-Inclusion (48% de l’enveloppe) ;
    – 1,9 milliards d’€ répartis sur les 23 PO FEDER-FSE métropolitains et les 3 PO FEDER-FSE dans les DOM (Martinique Guadeloupe, Guyane), gérés par les Conseils régionaux ;
    – 927 millions d’€ répartis sur les 5 PO Etat dans les DOM (Martinique Guadeloupe, Guyane, Mayotte et La Réunion) ;
    – 218 millions d’euros (adossé à 216 millions d’€ de fonds IEJ) sont dédiés au PON IEJ 2014-2015.
    Au total 1,2 milliards d’€ soit 21% de l’enveloppe FSE nationale sont dédiés aux territoires d’Outre-Mer.

    Les taux de cofinancement du FSE varient désormais selon 3 types de territoires :
    – Les régions les plus développées , où la part des fonds FSE dans le cofinancement des projets peut atteindre 50% du coût total du projet ;
    – Les régions en transition, où le taux de cofinancement peut atteindre 60% (10 régions en France) ;
    – Les régions les moins développées, où le taux de cofinancement peut atteindre 85% (les DOM en France).

    L’IEJ couvre les 13 régions françaises et 3 départements dont le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25%.

    Le PO national FSE métropolitain se décompose en trois axes stratégiques renvoyant à :
    – L’axe 1, « Accompagner vers l’emploi les demandeurs d’emploi et les inactifs, soutenir les mobilités professionnelles et développer l’entrepreneuriat » (16% de l’enveloppe de 2,9 milliards) ;
    – L’axe 2, « Anticiper les mutations et sécuriser les parcours professionnels » (24% de l’enveloppe) ;
    – L’axe 3, « Lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion » (50% de l’enveloppe totale),

    Un socle de 32 indicateurs communs – de réalisation et de résultats – est fléché dans les Règlements 2014-2020. Chaque autorité de Gestion est tenue de suivre ces 32 indicateurs. En complément, le PON FSE est doté d’un panel de 40 indicateurs spécifiques (de réalisation et de résultats).

    En termes d’indicateurs, le PON FSE prévoit entre autres d’accompagner d’ici 2023 :
    – 2 millions de participants chômeurs ;
    – 900 000 inactifs ;
    – 180 000 salariés ;
    – 750 000 jeunes ;
    – 340 000 créateurs ou repreneurs d’entreprises ;
    – 10 000 conseillers Pôle Emploi et Missions Locales.

     

    Pour en savoir plus, consultez les nouveautés du programme 2021 – 2027.